Recherche

Objectif 20/22

10 juin 2019

Ici et maintenant!

C’est par un matin ensoleillé début juin, que les membres du Conseil, le préfet et la directrice générale de la MRC des Pays-d’en-Haut ont pris la pose, le temps d’une séance photos, devant le panneau annonçant l’implantation du futur complexe sportif, à deux pas de l’école secondaire A.-N.-Morin, à Sainte-Adèle.

Un panneau qui, au-delà des quelques mots inscrits, revêt une charge symbolique forte : par le geste, la MRC enracine son projet régional en sol des Pays-d’en-Haut. Ici et maintenant.
«C’était important d’installer ce panneau physiquement, en bordure du futur emplacement, car il y a bien des gens – et j’en connais personnellement – qui ne savaient même pas que le futur complexe sportif s’en venait tout juste à côté de l’école secondaire!», lance le préfet de la MRC, André Genest.

Rangée du fond : Tim Watchorn, maire de Morin-Heights, Joseph Dydzak, maire d’Estérel, Claude Charbonneau, maire de Saint-Adolphe-d’Howard, Jackline Williams, directrice générale de la MRC, Nadine Brière, mairesse de Sainte-Adèle; Gisèle Dicaire, mairesse de Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson, Monique Laroche Monette, mairesse de Sainte-Anne-des-Lacs et Jacques Gariépy, maire de Saint-Sauveur.
Au premier rang, André Genest, préfet de la MRC des Pays-d’en-Haut.
(Absents de la photo : René Pelletier, maire de Lac-des-Seize-Îles et Nathalie Rochon, mairesse de Piedmont)
(Photo : Thomas Gallenne, MRC des Pays-d’en-Haut)

Un concept abouti à 90%
C’est lors d’une séance de présentation devant le conseil de MRC tenue le 21 mai dernier, que les consultants des firmes Poirier Fontaine, Riopel et associés et EXP, ont présenté le concept du complexe, abouti à 90%. Un complexe avec une piscine et deux glaces.
«L’échéancier initial est respecté, le travail se poursuit en étroite collaboration avec l’équipe de professionnels, qui démontre une excellente écoute sur les besoins exprimés», lance Jackline Williams, directrice générale de la MRC.
Les consultants travaillent actuellement à l’élaboration du cahier des charges ou PFT (plan fonctionnel et technique).
«Le PFT, c’est en quelque sorte le devis qui sera remis aux entrepreneurs, lors de l’appel d’offres», précise pour sa part Daniel Cyr, chargé de projet du complexe sportif.

Appel d’offre cet été
«L’appel d’offre sera lancé en juillet, sur SEAO (Système électronique d’appel d’offre). Et c’est important de le mentionner pour que les entrepreneurs de la région soient informés», ajoute Mme Williams.
«Et nos critères de sélection seront le respect de trois points : Qualité, échéancier et budget», conclut M. Cyr.
Pour leur part, les consultants ont le mandat d’accompagner la MRC tout au long du processus, jusqu’à la livraison du complexe, pour une ouverture au public en août 2022.


18 février 2019

La cueillette d’informations dépasse toutes les attentes

On pourra dire que non seulement la récolte aura été fructueuse, elle dépasse les attentes! En effet, le sondage mis en ligne depuis plus de cinq semaines et la soirée de cueillette d’informations organisée à la fin janvier par la MRC des Pays-d’en-Haut auront permis de valider de précieuses informations et de constater que le futur complexe sportif répondra aux besoins de la population.

Un projet populaire

À travers un sondage mis en ligne sur son site WEB à partir du 8 janvier, la MRC des Pays-d’en-Haut a pu récolter de l’information auprès de sa population, sur ses habitudes d’utilisation actuelle d’installations sportives (le cas échéant) et sur le potentiel d’utilisation du futur complexe sportif.

«Plus de 2500 personnes ont répondu au sondage en ligne, pour elles et/ou les membres de leur famille, ce qui concerne plus de 4500 personnes. Et 88% d’entre elles se disent susceptibles d’utiliser le complexe sportif dès son ouverture, prévue en 2022», valide André Genest, préfet de la MRC des Pays-d’en-Haut.

Et de ce chiffre – qui démontre un besoin latent sans équivoque de la part de la population -, plus de 80% disent avoir fréquenté une installation sportive dans les 12 derniers mois, ce qui confirme un besoin réel.

Une cueillette riche

Outre le potentiel d’utilisation du futur complexe, la MRC souhaitait valider certains éléments en vue d’alimenter les consultants dans la phase de conception du projet.

«La très grande majorité des répondants disent être en faveur d’un bâtiment à haute efficacité énergétique. Je pense que ce genre de préoccupation est incontournable aujourd’hui, et que ça doit être pensé en amont, pour une infrastructure dont la durée de vie est projetée pour plusieurs décennies», ajoute le préfet.

Bernard Bouclin, commissaire scolaire à la CSL, en discussion avec Daniel Cyr, chargé de projet du complexe sportif et Michelle Jalbert, citoyenne et ancienne gestionnaire d’un complexe aquatique. (Photo : Courtoisie)

D’autres éléments à considérer durant cette phase de conception, ont été validés par les répondants comme des aires de jeux extérieures, des espaces autres tels que salle d’entraînement, salle de rencontre. «L’idée de penser à des solutions techniques permettant de rendre certains espaces, comme un aréna, plus polyvalents, ont rencontré la faveur populaire», précise M. Genest.

En marge du sondage, la MRC a tenu une soirée de cueillette d’informations fin janvier, auprès d’usagers d’installations sportives, de représentants de clubs de sports, de personnes ayant une expérience en gestion de telles installations, mais aussi de représentants de la société civile et de partenaires (milieu scolaire, aînés, familles, personnes à mobilité réduite, etc.), ainsi que de représentants du monde municipal.

«Cette soirée fut très riche, car elle nous a permis non seulement de valider certains éléments de conception, mais de recueillir des informations très précises quant aux besoins et usages d’utilisateurs d’installations sportives telles que des piscines ou des arénas. Et tous ces éléments ont été transmis directement aux consultants», appuie Jackline Williams, directrice-générale de la MRC des Pays-d‘en-Haut.

***

Un sondage sur le futur complexe sportif

Sondage réalisé du 8 janvier au 14 février 2019 (date de clôture du sondage)

(Note : Une version anglaise du sondage fut mise en ligne du 22 janvier au 14 février)

Sondage réalisé en ligne sur Survey Monkey, et diffusé via :

  • Le réseau de partenaires (communautaire, sportif, scolaire, etc.) par courriel
  • Le site WEB et la page FB de la MRC des Pays-d’en-Haut
  • Le site WEB des neuf municipalités participantes
  • Le site WEB de la Commission scolaire des Laurentides
  • Les principaux médias régionaux (Accès, NousTV, Cime FM)

Le lien vers le sondage mis en ligne sur notre page FB a généré des données sans précédent!

  • 14 382 personnes touchées
  • 2095 interactions
  • 184 partages
  • 18 likes

Faits saillants

  • 2541 Répondants au 14 février 2019  (pour un total de plus de 4500 personnes représentées)
  • 88,3% de OUI (88,34% des répondants ont dit être susceptibles de l’utiliser)

De ce nombre (2196 répondants) :

  • 39% demeurent à Sainte-Adèle
  • 16% à Saint-Sauveur
  • 25,8% demeurent dans une municipalité dans l’axe de la 15 ou proche (SADL, M-H, SMLM, Piedmont)
  • 14,6% des répondants demeurent dans une municipalité limitrophe ou proche (Val-Morin, Val-David, Sainte-Agathe au nord; Prévost, Saint-Hippolyte, Saint-Jérôme au sud)
  • Sportifs amateurs (52,8% des usagers potentiels ne sont membre d’aucun club de sport)
  • Besoin réel pour un complexe (+ de 80% des usagers potentiels ont fréquenté une installation sportive dans les 12 derniers mois)

Bonification du projet

Éléments à prendre en considération (par ordre décroissant) :

  • Bâtiment à haute efficacité énergétique : 97% (dont 70% très important)
  • Aire de jeux pour les enfants (extérieure à la piscine et aux glaces) : 87% (dont 54,4% très important)
  • Architecture et paysagement : 89% (dont 52% moyennement important)
  • Salle d’entraînement : 89% (49,5% très important – 39,4% moyennement important)
  • Espaces polyvalents ou solutions techniques pour accueillir des événements de nature régionale voire nationale (ex : Foires/expositions/salons commerciaux, etc.) : 85% (dont 45,5% moyennement important)
  • Aire de restauration : 82% (dont 48,4% moyennement important)
  • Salle de rencontre/salle polyvalente : 77% (dont 50% moyennement important)
  • Halte-garderie/aire d’allaitement : 76%
  • Coin détente/bibliothèque : 74,5%
  • Salle eSport : 70%
  • Proshop (boutique spécialisée en articles de sport aquatique/glace) : 62%
  • Station de lavage/de réparation de vélo : 58%
  • Aire de consommation de boissons alcoolisées : 21%

15 janvier 2019

La MRC des Pays-d’en-Haut met en ligne son sondage et choisit les consultants!

Le projet du complexe sportif vient de franchir deux nouvelles étapes importantes : la mise en ligne dun sondage et le dévoilement des consultants.

Sondage

Mis en ligne sur le site web de la MRC, ce sondage permettra de récolter de l’information sur les habitudes d’utilisation actuelle d’installations sportives et de donner des indices d’utilisation potentielle du futur complexe. « Ce sondage nous permet de connaitre les expériences des pratiquants de sports de glace et aquatiques, et on recueille des commentaires très intéressants sur ce qu’ils ont apprécié et moins apprécié dans d’autres installations sportives. Et ces informations seront transmises aux consultants qui se pencheront sur le concept du projet », précise Daniel Cyr, chargé de projet du complexe sportif.

La population a jusqu’au 31 janvier pour répondre au sondage en ligne, disponible sur la page d’accueil de la MRC des Pays-d’en-Haut, au : www.lespaysdenhaut.com

Léquipe de consultants est choisie

À la suite de l’appel d’offres pour les services professionnels émis en novembre 2018, la MRC a dévoilé aujourd’hui l’équipe ayant présenté la meilleure offre. Le soumissionnaire retenu est l’équipe Poirier Fontaine Riopel, composée de Riopel + Associés Architectes; Poirier – Fontaine Architectes et EXP – ingénierie.

« Il s’agit là d’une première étape concrète qui va nous mener au démarrage des travaux, au début de l’année 2020 », explique André Genest, préfet de la MRC.

Le soumissionnaire choisi a su démontrer l’expertise que la MRC recherchait pour la réalisation des plans et devis et le suivi des travaux de l’entrepreneur pour la réalisation du complexe sportif.

« Je tiens à souligner la très grande qualité des offres de services que la MRC a reçues et le travail rigoureux et professionnel du comité de sélection, déclare quant à elle Jackline Williams, directrice générale de la MRC. Nous sommes enthousiastes à l’idée de travailler avec des professionnels ayant une expérience en projets similaires. »

L’appel d’offres aux entrepreneurs est prévu pour juin 2019 et le début des travaux commencera en 2020 pour une ouverture au grand public en septembre 2022.

À propos des consultants

Les membres de l’équipe Poirier Fontaine Riopel – EXP ont notamment réalisé et participé aux projets suivants : piscines du Pavillon sportif de l’Université de Sherbrooke; complexe aquatique de Drummondville; complexe aquatique de Victoriaville; complexe aquatique Annie Pelletier, Montréal; rénovation du Centre Malcolm-Knox, Pointe-Claire; complexe aquatique de la ville de Sainte-Marthe-sur-le-Lac; rénovation de l’aréna Maurice-Richard, Montréal; complexe sportif Thibault GM (Aréna), Sherbrooke; complexe aquatique Laurie-Ève Pelletier, Boucherville; complexe aquatique de Dorval; rénovations des bassins du Parc Olympique; amphithéâtre Jean-Daigle (Aréna), Edmundston, Nouveau Brunswick; rénovation centre civique de Dollard-des-Ormeaux (piscine, glace, bureaux municipaux); rénovation majeure du centre multifonctionnel sportif d’Amos, (Aréna).


8 janvier 2019

Un complexe sportif pour la MRC des Pays-d’en-Haut: Objectif vingt vingt-deux!

La MRC des Pays-d’en-Haut entame le travail avec les consultants qui se pencheront sur le design des installations sportives du futur complexe. Rappelons que ce dernier sera installé près de l’école secondaire A.-N.-Morin à Sainte-Adèle et comprendra deux (2) glaces et une (1) piscine de 25 mètres avec un bassin récréatif. Ce projet évalué à 35 M$ est subventionné à hauteur de 21,4M$. L’objectif de la MRC est d’ouvrir le complexe sportif au public à l’automne 2022.

 

 

Sondage

(English version below)

La MRC a mis en ligne un sondage du 8 janvier au 14 février, afin de récolter de l’information auprès de sa population sur :

  • Ses habitudes d’utilisation actuelle d’installations sportives (le cas échéant)
  • Le potentiel d’utilisation du futur complexe

Si vous ou un membre de votre famille êtes un utilisateur d’installations sportives ayant des glaces et/ou piscines, nous voulions connaitre la fréquence d’utilisation et les activités pratiquées.

Ce sondage s’adresse également à des personnes qui n’utilisent pas d’installations actuellement mais qui seraient susceptibles d’en utiliser.

Enfin, nous voulions connaitre les forces et les faiblesses des complexes sportifs que vous fréquentez le cas échéant.

Ces informations ainsi recueillies ont été transmises aux consultants.

 

*** *** ***

Survey for the future sports complex

The MRC des Pays-d’en-Haut is currenlty working with the consultants who will be reviewing the  athletic insallation designs for the future sports complex. This new complex will be built near the A-N.-Morin High school in Sainte-Adèle and will host two (2) ice skating rinks and one (1) 25 meter pool with a recreational pool. A $21.4 million grant has been allocated for this project evaluated at $35 million. It is the objective of the MRC to open the complex in the fall of 2022.

With this in mind, the MRC wanted to know:

–          Your current usage of sports centers (if applicable)

–          How often you might use the future sports complex

 

The information gathered from this survey as been forwarded to the consultants.

 

Cacher la carte Voir la carte