Recherche

Gestion des matières résiduelles de la MRC des Pays-d’en-Haut

L’entente avec la Régie Intermunicipale des déchets de la Rouge ne sera pas renouvelée

La MRC des Pays-d’en-Haut vient d’annoncer officiellement qu’elle ne renouvellera pas l’entente – laquelle prendra fin en avril 2020 – avec la Régie Intermunicipale des déchets de la Rouge (RIDR), pour les services offerts notamment l’enfouissement des déchets.

D’emblée, la MRC a tenu à préciser que cette décision se faisait dans l’intérêt des contribuables vivant sur son territoire et reconnait du même souffle l’excellente expérience qu’elle a eue au sein de la RIDR.

«On tient à remercier nos partenaires de la Régie», insiste le préfet de la MRC, André Genest.

Un choix économique et écologique

Arrivant à l’échéance de l’entente, la MRC en était à l’heure des comptes. Or, l’analyse des coûts a démontré que la distance séparant la MRC des Pays-d’en-Haut au site d’enfouissement basé à Rivière-Rouge, devenait un enjeu non seulement économique mais aussi environnemental.

Bien que la RIDR ait fait tous les efforts pour réduire les coûts d’enfouissement à la tonne, la distance demeure un élément qui défavorisait la MRC des Pays-d’en-Haut, dans le coût global de sa gestion des matières résiduelles.

«On est arrivé à la conclusion qu’il était dans l’intérêt de la MRC de ne pas renouveler cette entente, car aux coûts d’enfouissement, s’ajoutent ceux de transport des matières, poursuit M. Genest. Une réduction des distances va réduire les coûts de transport, et par le fait même, nos émissions de gaz à effet de serre, donc de notre empreinte carbone.»

Plus qu’un site d’enfouissement

De son côté, Robert Bergeron, président de la RIDR et maire de Labelle rappelle que l’organisme intermunicipal est plus qu’un lieu d’enfouissement. «On parle du Complexe environnemental de la Rouge, car l’activité d’enfouissement diminue au profit de la valorisation des matières qui sont compostées ou recyclées.»

Bien que la décision de la MRC puisse avoir un impact sur la Régie, l’expérience qu’en retirent les membres est positive.

«Nous tenons à souligner l’esprit de coopération dans lequel s’est déroulée la démarche depuis septembre dernier, afin de trouver un terrain d’entente», concluent à l’unisson André Genest et Robert Bergeron.

La RIDR en bref

La RIDR est un organisme municipal situé à Rivière-Rouge regroupant aujourd’hui 35 villes et municipalités réparties dans trois MRC soit : MRC d’Antoine-Labelle, MRC des Laurentides et MRC des Pays-d’en-Haut.

Cacher la carte Voir la carte