Menu

Avantages de la MRC

La municipalité régionale de comté (MRC) des Pays-d’en-Haut :

  • offre aux travailleurs le meilleur des deux mondes :
    • Des emplois diversifiés dans les Laurentides
    • Le taux d’emploi demeure le plus élevé au Québec
    • Les services d’une grande ville (hôpitaux, établissements d’enseignement français et anglais, publics et privés) et surtout de grands espaces pour y vivre et y pratiquer une multitude d’activités de plein air;
  • est la 2e région qui a connu le rythme le plus soutenu de la région des Laurentides pour la croissance de sa population. Au cours des 30 dernières années, la population a augmenté de 114 % comparativement à une augmentation de 23 % pour le Québec.
  • est reconnue pour sa richesse, les revenus par habitant étant parmi les plus élevés au Québec;
  • compte une population plus scolarisée que celle du Québec en général, particulièrement pour les diplômés du secondaire (et équivalent) et les diplômés universitaires;
  • est largement francophone, bien que la majorité des résidants parlent les deux langues officielles (français et anglais);
  • est bien desservie par des services de télécommunication ainsi que par l’Internet à haute vitesse;
  • bénéficie de taux de taxation pour les immeubles résidentiels et non résidentiels parmi les plus compétitifs;
  • est reconnue pour la beauté de ses paysages et ses nombreuses infrastructures de plein air dont des sentiers pédestres, de raquette, de ski de fond et de vélo, des pistes de ski alpin et de planche à neige, des sentiers aménagés pour la pratique du quad et de la motoneige, des plans d’eau pour la pratique des sports nautiques, des terrains de golf, ainsi qu’une panoplie d’activités culturelles et gastronomiques;
  • est située à proximité de nombreux producteurs agroalimentaires, de centres commerciaux, de boutiques et de restaurants;
  • profite de coûts d’énergie (électricité) pour les clients résidentiels parmi les plus bas des grandes villes canadiennes;
  • comprend de nombreux organismes publics et privés qui visent à répondre aux besoins de la population en matière de santé et d’éducation, dont des services de garde subventionnés ou non et des services à l’emploi.