Menu
Retour aux Articles
24 août 2021
|

Campagne de vaccination contre la COVID-19

Sainte-Agathe-des-Monts change de site

Le  CISSS des Laurentides a indiqué ce lundi que la campagne de vaccination contre la COVID-19 est un véritable succès et qu’elle se poursuit toujours pour les personnes de 12 ans et plus. Le CISSS tient toutefois à informer la population du changement d’adresse du site de vaccination de Sainte-Agathe-des-Monts. Les détails sont disponibles sur la page Internet consacrée à la vaccination du site santelaurentides.gouv.qc.ca

Prenez note que le site actuel situé au Centre sportif Damien-Hétu (aréna) procèdera à sa dernière journée de vaccination le 29 août prochain. Dès le 2 septembre 2021, la vaccination se fera à la Place Lagny, 2, rue Saint-Louis, à Sainte-Agathe-des-Monts.

Un changement nécessaire

« Ce changement s’est avéré nécessaire puisque l’aréna doit désormais reprendre ses activités. Nous avons donc dû revoir l’emplacement de notre site de vaccination qui sera désormais situé à la Place Lagny. Ce nouvel emplacement répond bien à nos besoins puisque nous souhaitions un endroit facilement accessible, notamment pour les personnes à mobilité réduite », a expliqué Mme Rosemonde Landry, présidente-directrice générale du CISSS des Laurentides.

« Nous nous sommes assurés d’une transition rapide vers la nouvelle adresse dans le but de maintenir nos services sans interruption. Les personnes touchées par ce déménagement n’ont aucune action à poser. Les rendez-vous déjà prévus seront honorés au nouveau site, à la date et l’heure convenues. Dans certains cas, les personnes seront appelées pour déplacer les rendez-vous. Il est important que la population prenne bien note de ce changement d’adresse afin de se présenter au bon endroit pour recevoir un vaccin, et ce, dès le 2 septembre prochain », a ajouté Mme Landry.

À ce jour, 71 % personnes sont pleinement vaccinées dans la MRC des Laurentides. « Nous invitons la population à devancer leur 2e rendez-vous dans un de nos sites de vaccination. Un intervalle minimal de 4 semaines entre les 2 doses est requis. C’est le meilleur moyen de se protéger contre les variants du virus », a conclu la présidente-directrice générale.