Menu
Retour aux Articles
23 avril 2021
|

Le préfet de la MRC des Pays-d’en-Haut demande à la population de maintenir le cap

À l’heure où la troisième vague de la pandémie de la COVID-19 continue de sévir, le préfet de la MRC des Pays-d’en-Haut André Genest demande à la population de maintenir l’adhésion aux mesures sanitaires de la Santé publique.

Cet appel à la vigilance et à la collaboration vise à limiter la propagation du virus qui, selon l’analyse des professionnels de la Direction de santé publique, est majoritairement issue d’une transmission communautaire. Dans la région des Laurentides, environ 50 % des cas ont comme source de contamination les contacts avec des proches, tels que la famille ou les amis. Présentement, on retrouve plus de 500 cas actifs à travers la région.

Le préfet de la MRC des Pays-d’en-Haut, André Genest.

Maintenons le cap!

Face à ce constat, le préfet Genest joint sa voix à ses homologues pour demander à la population de ne pas baisser la garde et de rester mobilisée dans la lutte contre la COVID-19, et ce, malgré la fatigue pouvant être ressentie.

« Au 22 avril, dans les Pays-d’en-Haut, nous étions à 969 cas confirmés, 17 cas actifs et 41 décès depuis le début de la pandémie. Quant au nombre de doses de vaccins administrées, pour la région des Laurentides le nombre était de 167 424. Alors j’en appelle à l’adhésion de mes concitoyens : ne lâchons pas; maintenons le cap! », a déclaré M. Genest.

Bien que la fin d’un chapitre marquant de l’histoire puisse être anticipé, l’heure n’est pas au relâchement, surtout dans un contexte où les cas de variant augmentent et que nous les savons plus contagieux. Les consignes sanitaires, telles que le respect de la distanciation sociale, le port du couvre visage et l’interdiction de se rassembler à l’intérieur ou à l’extérieur des résidences privées, ont une importance cruciale. La solidarité et la collaboration de chacun est de mise.

Les MRC unies contre la pandémie

Les sept MRC de la région des Laurentides et la Ville de Mirabel entretiennent une étroite collaboration avec la Direction de santé publique et le CISSS des Laurentides afin notamment de relayer et de favoriser la compréhension des mesures sanitaires annoncées. Elles contribuent également à la mise en place d’initiatives de prévention ainsi qu’à l’accès au dépistage et à la vaccination.

À ce titre, comme le rappelle le CISSS des Laurentides, les personnes qui présentent des symptômes, aussi légers soient-ils, et les personnes ayant été en contact avec un individu déclaré positif à la COVID-19, doivent se faire dépister sans délai. Toute l’information sur le dépistage dans notre région est disponible en ligne au www.santelaurentides.gouv.qc.ca. Il est aussi fortement recommandé de créer son dossier en ligne avant de se présenter dans une clinique désignée de dépistage.

La vaccination massive suit son cours dans la région des Laurentides. Actuellement, la vaccination est offerte aux personnes âgées de 60 ans ou plus et aux personnes adultes de moins de 60 ans avec une maladie chronique ou un problème de santé augmentant le risque de complication de la COVID-19. Le vaccin d’AstraZeneca est également disponible pour les personnes âgées entre 45 et 79 ans. La population est invitée à consulter le quebec.ca/vaccincovid pour connaitre les procédures pour se faire vacciner et pour suivre l’évolution de la campagne par région.

Pour ceux et celles qui n’ont pas accès à Internet ou qui éprouvent des difficultés à prendre un rendez-vous, il est possible de composer le 1 866 495-5833 pour recevoir de l’aide. Au besoin, les proches sont encouragés à offrir un soutien aux personnes aînées pour la prise de rendez-vous en ligne.