Menu
Retour aux Articles

Le premier des 5 R : Refuser

Vous souhaitez adopter des habitudes de vie qui feront diminuer la taille de votre poubelle? On vous explique par où commencer.

La philosophie Zéro déchet permet, au travers d’habitudes de vie, de réduire la production de déchets à la source. Voici un petit résumé de l’essence même du mouvement zéro déchet : la règle des 5 R, telle que Béa Johnson l’a décrite dans son livre (Zéro déchet, Transcontinental, 2014).

  • Refuser
  • Réduire
  • Réutiliser ou réparer
  • Recycler
  • Redonner à la terre ou composter

Ces principes sont classifiés et doivent être appliqués dans cet ordre. Ainsi, le recyclage et le compostage sont les dernières options à envisager lorsque l’on n’a pas réussi à appliquer les 3 premières.

Le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas, mais une démarche zéro déchet c’est aussi privilégier les produits locaux, de saison, éco-conçus…

Débutons donc par le 1er R: REFUSER

Il s’agit de la base que l’on applique en zéro déchet. En effet, refuser signifie tout simplement de ne pas accepter de choses dont l’utilité n’est pas avérée.

Tout commence par le pouvoir de consommateur: si on refuse de consommer des produits polluants, produisant des déchets, on en produira moins.

Refuser tous les produits à usage unique. N’acceptez plus les échantillons gratuits, les prospectus publicitaires, des cadeaux d’entreprises, les sacs en plastique, les produits suremballés à l’épicerie, etc., des choses que vous recevez très régulièrement dans votre vie personnelle et professionnelle. La liste peut être longue, mais elle dépend aussi de chacun. L’important c’est de vous questionner sur vos réels besoins et de refuser ce qui est superflu.

Dire non a un bien plus grand impact qu’on ne peut l’imaginer! L’idée se cachant derrière le refus est de se recentrer sur le principal. À la clé, des économies conséquentes, ainsi qu’une réelle satisfaction d’avoir pu dire non.

Refuser ne doit pas être une source de frustration, mais un changement d’habitude.