Menu
Retour aux Articles
15 décembre 2022
|

Une année 2023 qui s’annonce bien remplie!

Conseil de la MRC du 13 décembre 2022

La MRC des Pays-d’en-Haut tenait son dernier conseil de l’année, à Saint-Sauveur le 13 décembre dernier. En plus d’avoir adopté les règlements finaux pour le budget 2023 de la MRC afin d’appuyer la mission de services dédiés au bien-être de la collectivité des Pays-d’en-Haut, les mairesses et les maires de la MRC vont de l’avant avec la valorisation des sentiers du territoire, encouragent nos jeunes patineurs, appuient l’essor des communications de la MRC et se sont positionnés en faveur de la concertation régionale en efficacité écoénergétique et pour le développement du réseau cyclable laurentien.

 

Le Centre sportif encouragera les jeunes amoureux du patin!

Suite à l’ouverture du Centre sportif Pays-d’en-Haut (CSPDH) en août dernier, les associations qui désiraient bénéficier de temps de glace sans frais à l’aréna du CSPDH pour la saison 2022-2023 se sont manifestées. Ainsi, après avoir déjà appuyé cet été l’association de hockey mineur des Pays-d’en-Haut, la MRC allouera également des contributions à la Ligue des Mini-Palettes Roses et au club de Patinage de Vitesse des Pays-d’en-Haut (CPVPDH), avec pour la saison 2022-2023, 54 heures de temps de glace et 88,5 heures respectivement.

 

Création de l’équipe des communications : un atout essentiel

La MRC poursuit sa mission d’excellence et de services aux citoyens et aux municipalités du territoire des Pays-d’en-Haut et pour ce faire mettra dans les prochaines années encore plus l’emphase sur ses communications en créant une équipe composée de trois personnes travaillant au sein de la MRC depuis plusieurs années, qui ont une connaissance fine des enjeux et des dossiers reliés à la MRC et en sont d’extraordinaires promoteurs : Martin Bujold est nommé au poste de coordonnateur aux communications; Thomas Gallenne est nommé au poste de responsable, relations publiques et contenu et Émilie Girard est nommée au poste d’agente de tourisme et plein air. Cette nouvelle équipe sera en support à la direction générale, à la préfecture ainsi qu’aux différents services dans leurs besoins en matière de communications.

 

Projet Signature Innovation : nos sentiers pédestres à l’honneur!

Après une tournée de consultation de ses municipalités locales réalisée en 2021, la MRC des Pays-d’en-Haut a choisi de placer ses sentiers récréatifs au cœur de son projet Signature innovation, un programme d’aide financière du Fonds région et ruralité du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH) du Québec. Le projet Nos sentiers, au cœur du développement des Pays-d’en-Haut vise le développement et l’aménagement des sentiers et de leurs environs, l’accès aux sentiers et la démocratisation du plein air et finalement, la mise en scène des actifs naturels, patrimoniaux et culturels.

Dès 2023 et au courant des prochaines années, la MRC investira massivement dans ses sentiers – près de 1,5 millions, dont 1,3M$ proviennent du MAMH – en s’appuyant notamment sur les forces vives du territoire.

 

Efficacité écoénergétique résidentielle : se doter de moyens, ensemble

La MRC se joint au projet avec six autres MRC de la région pour réaliser une étude de faisabilité visant la mise en place d’un programme de financement en matière d’efficacité écoénergétique résidentielle pour toutes les MRC de la région des Laurentides. « Les mairesses et les maires de la MRC et moi-même appuyons cette initiative portée par le Conseil des préfets et des élus de la région des Laurentides (CPÉRL). Nous avons présenté cette demande dans le cadre de l’initiative Financement de l’efficacité communautaire (FEC), qui est offerte par le biais du Fonds municipal vert (FMV), programme géré par la Fédération canadienne des municipalités (FCM) et financé par le gouvernement du Canada », précise le préfet de la MRC, André Genest.  L’idée, initiée par le président du CPÉRL, Scott Pearce, préfet de la MRC d’Argenteuil et maire de Gore, vise à ce que les MRC de la région des Laurentides soient parmi les premières – hors des grands centres urbains – à faire bénéficier leurs citoyens propriétaires d’un soutien financier devenu incontournable, afin de réduire leurs émissions de GES et de rendre leur maison plus écoénergétique, confortable et abordable.

 

D’avantage de concertation pour l’essor du réseau cyclable laurentien

Les mairesses et les maires de la MRC ont appuyé avec enthousiasme le projet régional La Route verte et ses liaisons. Il s’agit d’un projet partagé par six MRC de la région des Laurentides et dont l’objectif est de rendre le réseau cyclable laurentien encore plus attractif, en ayant une meilleure coordination de la vision du développement des axes nord-sud et est-ouest. « Ce projet vise à rehausser l’expérience client du parc linéaire Le P’tit Train du Nord ainsi que les différents tronçons cyclables de la région. Non seulement, ce projet vise à pérenniser ces infrastructures et à accentuer leur notoriété internationale, mais il vise aussi à réaliser des liaisons avec les villes et villages limitrophes pour contribuer à leur développement économique », explique M. Genest.

Le projet vise le développement d’une vision régionale concertée du développement du réseau cyclable laurentien et l’élaboration d’un plan de commandite en vue d’aller chercher des investissements plus significatifs de la part du secteur privé.