Menu
Retour aux Articles
6 décembre 2022
|

Budget 2023: Faits saillants et bons coups de la MRC

C’est lors du dernier Conseil de la MRC des Pays-d’en-Haut, qui se tenait à Sainte-Adèle le 23 novembre, que la MRC a adopté son budget pour la prochaine année. Aperçu des bons coups du budget 2023 de la MRC.

Pour 2023, la MRC prévoit un budget de 21 983 232$, soit une augmentation de 3,6M$ ou 20% par rapport à 2022. Cependant, la quote-part (revenus) des municipalités n’augmente que de 15%, grâce à l’ajout de financement extérieur.

Présenter un budget équilibré, maintenir des services de qualité au meilleur coût, dans un contexte inflationniste et où le territoire a connu un apport important de population dont les besoins en services ne cessent de croitre, tels sont les défis auxquels ont fait face les membres du Conseil de la MRC.

« Dans un contexte économique difficile, post pandémique et inflationniste, la MRC a fait le choix de réaffecter des excédents accumulés, pour amoindrir l’impact d’une augmentation de nos dépenses, et donc des quotes-parts des municipalités et villes de la MRC. C’est une sage stratégie qu’on a adopté pour alléger le fardeau fiscal des ménages », soutient le préfet de la MRC, André Genest.

Ce dernier rappelle que la MRC fait face à des dépenses incompressibles, notamment celles concernant des contrats pour des services donnés à l’externe tels que la gestion des matières résiduelles, l’évaluation ou le transport collectif et adapté. Ces services ont été frappé de plein fouet par l’inflation retrouvée notamment dans les coûts de transport et de l’énergie, qui ont connu de rocambolesques hausses. Il est à noter également que le Centre sportif est à présent dans le giron du budget de la MRC.

Les bons coups de la MRC

Centre sportif

Attendu depuis des décennies, la MRC a enfin livré le Centre sportif Pays-d’en-Haut à l’été 2022, dans le respect du calendrier et des coûts. Un centre qui a conquis les résidents des Pays-d’en-Haut qui l’ont pris d’assaut et l’ont adopté. Et la MRC est fière d’annoncer qu’elle soutiendra financièrement pour 2023 la ligue de hockey mineur locale ainsi que la ligue de hockey féminin, les Mini Palettes Roses.

Dans le budget 2023 de la MRC, l’accroissement des dépenses s’explique en partie par l’augmentation de l’énergie, le coût du gaz naturel étant trois fois plus cher qu’estimé initialement. De plus, en 2023, les coûts seront basés sur une année complète de fonctionnement, alors qu’en 2022, les coûts étaient répartis sur six mois. Ainsi, tous les coûts de fonctionnement sont ajustés sur 12 mois, soit ceux de l’énergie (électricité et gaz), ceux relatifs aux assurances, aux coûts d’opération et d’entretien du bâtiment.

Gestion des matières résiduelles

Malgré une augmentation des coûts, la MRC a su consolider les services aux citoyens de ses 10 municipalités et villes. En prenant en charge la coordination de la GMR, fait rare au Québec, la MRC créé ainsi une synergie de logistique, de fonctionnement et de budget, permettant une optimisation des coûts d’opérations et une économie d’échelle. L’augmentation de ce poste budgétaire dans le budget 2023 de la MRC s’explique principalement par l’augmentation des coûts de carburant.

Évaluation foncière

La MRC vient de renouveler le contrat d’évaluation pour les six prochaines années par la firme Évimbec. Les dépenses plus élevées s’expliquent par l’augmentation des coûts d’opération qui sont proportionnels à la croissance de la population et de la Richesse foncière uniformisée (RFU) qu’a connu notre MRC ces dernières années.

SOPAIR

La MRC poursuit la consolidation de cet organisme dont la mission est la pérennisation des sentiers récréatifs qui sillonnent notre territoire et en font un lieu unique. À ce propos, la MRC est à la veille d’annoncer un projet innovant et structurant pour notre territoire, de concert avec la SOPAIR.

SDÉT (Service de développement économique et territorial)

La brigade AEQ (Accès entreprise Québec) bien en place pour 2023, poursuivra son offre d’accompagnement et de services dédiés aux entreprises des Pays-d’en-Haut. Une infolettre est diffusée pour informer les entrepreneurs.

Transport adapté

Nouveauté : Une nouvelle ligne de Taxibus va être implantée, reliant Saint-Sauveur et le Centre sportif. L’augmentation de ce poste budgétaire est en lien avec une augmentation des services, notamment pour le transport adapté. « On projette des ajouts de service en Taxibus », pointe le préfet.

Partenariat

Le nouveau directeur général, Philippe Leclerc, rappelle le rôle prépondérant d’acteur de développement économique et communautaire de la MRC. « En l’espace de quelques années, la MRC est passée d’une douzaine d’employés à près de 45. De plus, la MRC a pris en charge des responsabilités, des activités qui sont des services directs aux citoyens, comme la gestion des matières résiduelles ou le Centre sportif. Ce rôle est très rare pour une MRC au Québec. Enfin, je tiens à souligner l’importance du travail de collaboration et partenariat que nous avons avec les 10 villes et municipalités membres de la MRC, ce qui témoigne du leadership collectif qui nous anime », affirme avec enthousiasme M. Leclerc.

Et les prochaines années nous laissent entrevoir d’autres beaux projets et défis, notamment le dossier de l’habitation abordable, la relocalisation du siège social de la MRC et la rénovation de la gare de Mont-Rolland, à un horizon de 2024.