Menu
Retour aux Articles

Un Noël plus écoresponsable

Noël et ses préparatifs vont-ils à l’encontre des principes écologiques? Pas du tout si on résiste à la tentation d’acheter une montagne de cadeaux! Cette célébration du partage et de la fraternité est même l’occasion parfaite d’exprimer à la fois son amour pour ses proches et pour la planète.

Quelques suggestions pour rendre ces festivités plus écoresponsables.

Lumières vertes de toutes les couleurs

Depuis quelques années au Québec, plusieurs citoyens attendent le premier décembre pour illuminer leur demeure : économie d’énergie et magie de Noël en concentré! Surtout si une minuterie est utilisée pour activer les lumières à 17 h et les éteindre à minuit. Une guirlande de 50 lumières de Noël traditionnelles consomme 250 watts d’électricité, selon Ressources naturelles Canada. Et bien sûr, quand les vieilles lumières ne fonctionnent plus, il est facile de choisir des ampoules DEL moins énergivores, durables, résistantes et sécuritaires. Il y en a même qui fonctionnent à l’énergie solaire. On remarque aussi une abondance d’ornements, autant pour l’extérieur que l’intérieur. Comme pour tout achat, on peut se questionner sur leur longévité : ils ne sont pas recyclables, prennent beaucoup de place dans les dépotoirs (et dans le sous-sol!) et se brisent facilement. Si on y tient, pourquoi ne pas opter pour la qualité et la durabilité? Les artisans d’ici en fabriquent de magnifiques : succès assuré!

Un sapin branché?

La mode nous pousse à renouveler les décorations de notre sapin chaque année : mais celles de l’an dernier conviennent encore et les enfants sont toujours heureux de les retrouver! Si vous êtes en mal de nouveauté, amusez-vous à fouiller les bazars ou soyez créatifs en ornant le sapin d’objets de la maison tels que bijoux, toutous, cocottes de sapin ou petits bricolages réalisés par les enfants. Une idée originale à planifier pour les plus audacieux : conservez vos décorations dans une boîte et faites l’échange chaque année avec un membre de votre entourage!

Calendrier de l’avent pour attendre sagement

Comme pour le reste, cette tradition est passée par le moule commercial, et les supermarchés offrent différentes versions de calendrier suremballé cachant du chocolat de mauvaise qualité. Et pourtant, ce décompte quotidien est une occasion sans pareil pour passer un moment magique avec les enfants. On peut fabriquer un calendrier réutilisable et le garnir de petites surprises : des chansons, des mots d’amour ou des poèmes, des activités spéciales (déjeuner gourmand, appel à un être cher, recettes), des petites décorations pour le sapin, etc.

Cartes de souhait sensées

Bien sûr, il y a les cartes virtuelles. Mais recevoir une carte par la poste fait tellement chaud au cœur! Confectionnez vos propres cartes de souhait en utilisant, par exemple, une photo d’un bon moment partagé avec vos destinataires. Sinon, privilégiez des cartes :

  • Fabriquées ici et achetées lors d’un salon d‘artisans de votre région;
  • Provenant d’une entreprise d’économie sociale;
  • Imprimées sur du papier recyclé 100 % postconsommation;
  • Ou vendues au profit d’une cause sociale.

Des cadeaux qui font du bien

Pour plusieurs, il est difficile d’imaginer un matin de Noël sans présents à déballer, surtout quand les enfants sont au rendez-vous! Pourquoi ne pas choisir des cadeaux ayant un faible impact environnemental ou une valeur sociale ajoutée? Il s’agit de suivre quelques pistes de réflexion :

  • Est-ce un cadeau utile?
  • Est-il produit au Québec?
  • Est-il créé par un artisan?
  • Pouvez-vous le créer ou le fabriquer vous-même?
  • Encourage-t-il la culture?
  • Soutient-il l’économie sociale?
  • Est-il suremballé?
  • Existe-t-il en version seconde main ou recyclée?
  • Encourage-t-il la personne à bouger?
  • Est-il biologique ou certifié équitable?
  • Est-il durable et non polluant?

Pour trouver un cadeau répondant à presque tous ces critères, visitez un marché de Noël : de beaux cadeaux locaux faits par des artisans et/ou à partir de matériel récupéré.

Mieux dépenser et mieux donner

Imaginez les retombées positives sur notre économie si on privilégie des produits d’ici? Les idées ne manquent pas pour gâter vos proches sans sacrifier vos valeurs :

  • Une sortie culturelle sur le territoire avec https://laculture.ca/: spectacle, concert, pièce de théâtre ;

  • Un coup de plumeau par un service d’entretien ménager;
  • Des produits fabriqués au Québec (meubles, jeux de société, bijoux), d’un économusée du Québec, d’une entreprise d’économie sociale, d’un marché de Noël ou d’un marché public;
  • Une lecture inspirante : livre de recettes d’aliments locaux, roman québécois, répertoire de pistes cyclables, guide de la faune ou de la flore du Québec;
  • Des cadeaux faits à la main : foulard tricoté, bijoux, confitures ou marinades, biscuits ou bonbons (avec les recettes). Pour les gourmandises chocolatées, cuisinez avec du cacao équitable : vous ferez encore plus d’heureux, car les familles cultivant le cacao seront bien rémunérées.
  • Un vêtement écoresponsable fait de fibres bio ou équitables, recyclé ou créé par un designer québécois ;
  • Un assortiment de produits certifiés équitables : thé, café, épices, artisanat.
  • Un festin à partager : une occasion de se rencontrer en ayant chacun préparé un petit plat savoureux avec, par exemple, des produits bio, équitables ou locaux.
  • Un chèque cadeau pour un coup de main : gardiennage, rénovation, pelletage, etc.;
  • Organiser une activité extérieure! Jouer dehors donne vie aux plus belles histoires. Plein air Pays-d’en-Haut (https://pleinairpdh.com/) rassemble en seul lieu, une source inépuisable d’activités et de ressources pour les amateurs de plein air. Plus de 1100 km de sentiers situés au cœur des 10 municipalités de la MRC des Pays-d’en-Haut;

Des enfants comblés et sensibilisés

Plutôt que d’acheter des jouets neufs, jetez un coup d’œil du côté de l’usagé : il y a des trésors à découvrir! Pour des cadeaux de qualité, consultez le Guide jouets réalisé par Option consommateurs et publié par Protégez-Vous : ces jouets testés sont une valeur sûre. Et n’oubliez pas les idées traditionnelles, toujours populaires : blocs de construction, abonnement à un magazine, sac de billes, album photo, activités spéciales, articles de sport, etc. Privilégiez les matières naturelles recyclables et les produits avec peu d’emballage.

L’échange de cadeaux sans magasinage

Pour éviter de surconsommer sans pour autant manquer un agréable moment de partage, proposez à vos proches une version plus écolo des traditionnels échanges de cadeaux. Évitez ainsi la course effrénée aux cadeaux, les files d’attente aux caisses, les dépenses supplémentaires… Et pour égayer le tout, un petit concours d’emballages recyclés!

  • L’échange sincère : chacun apporte un objet de la maison qu’il aime et qu’il est prêt à donner, par exemple, un livre;
  • L’échange « découvertes musicales » : chacun apporte un CD sur lequel il a gravé des pièces d’artistes qu’il veut faire découvrir. Plusieurs sites permettent l’achat des pièces en ligne en payant les droits d’auteur;
  • Le drôle d’échange : chacun apporte un objet inusité qu’il avait à la maison;
  • L’échange de cadeaux faits à la main : chacun ose offrir une de ses « créations », comme des biscuits, un confit d’oignons, un tricot;
  • L’échange de bons moments : chacun contribue aux frais d’organisation d’une activité hivernale commune;
  • L’échange de service : chacun note un service qu’il est prêt à rendre sur un papier. Le tirage peut se faire avant ou après l’échange des services, selon que l’on veuille un service sur mesure ou un service surprise.

Emballer sans emballage

Optez pour des sacs-cadeaux réutilisables ou bricolez des emballages originaux et personnalisés à partir de tissus, circulaires, calendriers, sacs en papier, etc., qui, autrement, auraient pris le chemin du bac de recyclage. Si vous êtes mordu des papiers d’emballage aluminisés, vous pouvez décorer une boîte cartonnée avec un couvercle : vous obtiendrez un emballage réutilisable. Finalement, pour certains cadeaux, une jolie boîte métallique ou en bois finement décorée peut devenir le parfait emballage. Vous donnerez ainsi un cadeau double pour celui qui reçoit la magnifique boîte!

Le menu : des plaisirs non coupables!

Charmez vos convives et célébrez le partage en servant des aliments locaux et biologiques accompagnés de bières de microbrasseries locales et de vins de chez nous : une raclette de fromages du terroir, un potage à la courge, une dinde aux canneberges, des desserts à l’érable, etc. Vous préférez laisser la cuisine à d’autres? Invitez vos convives à apporter des plats faits maison pour partager les coûts, les bonnes idées et les talents de chacun ou faites appel à un traiteur qui favorise les aliments d’ici.

Des accessoires durables

Choisissez des nappes et serviettes de table en tissu et optez pour de la vaisselle réutilisable. Ces accessoires sont beaucoup plus élégants que le plastique et le papier! Pour rendre la corvée du lavage de la vaisselle plus amusante, organisez un tirage pour déterminer l’équipe qui aura le plaisir d’y participer.

Célébration du partage à saveur moderne

Pour retrouver le sens de la fête, rien de mieux que de donner et de s’impliquer. Les causes sont nombreuses :

  • Soutenir un organisme sans but lucratif;
  • Faire du bénévolat;
  • Offrir de l’aide pour un projet au professeur de votre enfant;
  • En famille ou entre amis, choisir une cause et demander une contribution volontaire à chacun.

Si vous choisissez l’option du plaisir au lieu du matériel, non seulement vous vous sentirez plus serein, mais vous risquez d’avoir du temps pour prendre part à des activités qui vous rempliront de l’esprit de Noël.

Et après les festivités et le déballage ?

Pour réduire au maximum les déchets prenant la direction du centre d’enfouissement, il faut penser réutilisation et recyclage. Pour faire patienter les enfants, ils peuvent aider à trier les matières : ayez un bac de recyclage tout près et un contenant pour tous les papiers et ornements à réutiliser pour d’autres présents ou pour bricoler.

  • Papier d’emballage métallisé, choux et rubans : Comme le papier d’emballage métallisé, les choux et les rubans décoratifs ne sont pas récupérables, il est préférable de les réutiliser le plus possible. Pourquoi ne pas emballer une boîte et son couvercle séparément pour créer un emballage réutilisable?
  • Lumières Réutiliser les mêmes lumières de Noël chaque année, c’est une idée économique et écologique. Toujours fonctionnelles? Offrez-les à des proches, à une ressourcerie ou à un organisme à but non lucratif. Hors d’usage? Laissez vos lumières à l’écocentre le plus près de chez vous. Ne les placez surtout pas dans le bac de récupération, car elles pourraient endommager les installations de tri.
  • Styromousse : c’est une matière qui accompagne plusieurs produits que l’on achète. Sur le territoire de la MRC, seul l’écocentre de St-Sauveur l’accepte. Pour les autres, cette matière va dans le bac à déchets.
  • Guirlandes : Vous voulez jeter vos vieilles guirlandes? Organisez plutôt un échange de décorations de Noël ou offrez-les. Comme la plupart des guirlandes sont faites de matières non recyclables, elles risquent de se retrouver au site d’enfouissement si elles ne sont pas récupérées.
  • Sapin : Pas de sapin artificiel dans le bac de récupération! Rappelez vous ce n’est ni un emballage, ni un imprimé, ni un contenant…
  • Jouets : Adieu vieux jouets? Donnez-les à des amis, à des personnes dans le besoin ou à des organismes à but non lucratif. Déposez les jouets brisés à l’écocentre pour une récupération appropriée. N’oubliez pas : ils ne vont pas dans le bac de récupération.
  • Piles pour les jouets : Privilégiez les piles rechargeables ou évitez les jouets qui en ont besoin. Quoi faire avec vos piles qui ne fonctionnent plus? Trouvez un point de dépôt près de la maison sur le site ca.
  • Verres à vin et boules de Noël cassés : Les verres à vin et les boules décoratives ne sont pas fabriqués à partir du même type de verre que les contenants que vous déposez dans votre bac. Ces objets abîmés ou brisés ont leur place dans le bac à déchets.
  • Bouchons de liège : Le bac de récupération n’est pas le bon endroit pour accueillir les bouchons de liège. N’hésitez pas à les utiliser pour faire des bricolages, des panneaux d’affichage ou d’autres créations
  • Nourriture : Qui dit période des fêtes dit bons petits plats et tables festives. Partagez vos restants avec parents et amis, congelez-les ou offrez-les à un organisme qui vient en aide aux gens démunis. Vous voulez éviter que vos vieux aliments ne se retrouvent au compost? Visitez la page Gaspillage alimentaire pour avoir des trucs pratiques.
  • Vêtements et tissus : le chandail de laine reçu lors de l’échange de cadeaux ne vous plaît pas? Offrez-le à une ressourcerie ou à un organisme à but non lucratif.
  • Ustensiles en plastique : les ustensiles en plastique ne sont pas recyclables et se retrouvent dans le sac à déchets après usage, privilégiez les ustensiles durables.
  • Électronique : Vous recevez un nouvel appareil électronique? Vous voulez vous départir de l’ancien? S’il est toujours fonctionnel, un organisme à but non lucratif peut lui donner une 2e vie. Pour vous en départir de façon écolo, recherchez un point de dépôt sur le site de l’ARPE-Québec.

Et dans le bac de recyclage?

Pots en verre, enveloppes, papier de soie, papier d’emballage non métallisé… plusieurs produits ont leur place dans le bac de récupération. Les boîtes de jouets sont souvent composées de plastique et de carton. Vous n’avez qu’à séparer les différentes matières pour les recycler. Et les canettes? Même celles qui ne portent pas la mention « Consignée Québec 5 ¢ » peuvent être déposées dans votre bac.

Sources : Textes adaptés d’Équiterre et Recyc-Québec