Menu

Le Centre sportif Pays-d'en-Haut

(Mise à jour le 22 novembre 2021)

Les travaux avancent!

Visionnez les captations vidéo de l’avancement du chantier au cours des dernières semaines…

 

Présentation publique virtuelle

Visionnez la présentation publique ici:

 

VOUS AVEZ DES QUESTIONS?

Avant et pendant la présentation, le public avait la possibilité de faire parvenir ses questions à la MRC. 

la totalité des questions ont été envoyées durant la présentation, la majorité a reçu une réponse dans l’espace conversationnel qui apparait à l’écran durant la présentation et quelques questions furent posées aux intervenants.

Notez qu’il existe déjà une section Foire aux questions (FAQ), qu’on peut consulter dans cette page ainsi que dans la présentation complète du projet (lien au bas de cette page).

Après la présentation

Après la soirée de présentation publique, la section Foire aux questions (FAQ) sera actualisée avec les questions-réponses apportées suite à cette présentation.

Nous invitons le public à nous faire parvenir en tout temps ses questions à : info@mrcpdh.org.

Et bien entendu, nous invitons le public à suivre le projet du complexe sportif sur cette présente page internet, durant tout le processus de construction.

L'aréna

  • Une glace intérieure (dimensions LNH); adaptée pour hockey-luge
  • Estrade de 300 places
  • Vestiaires (chambres des joueurs)

La piscine

  • Vestiaires universels
  • Un bassin semi-olympique de 8 couloirs (25m)
  • Un bassin récréatif avec zone plage et rivière Kino (thérapeutique)
  • Estrade de 200 places

Les aires communes

  • Accès universel
  • 2 entrées :
    • sud avec débarcadère pour les joueurs
    • nord pour public et visiteurs, depuis le stationnement
  • Salle multifonctionnelle
  • Salle d’entrainement
  • Comptoir alimentaire (type café)
  • Espaces pour la détente
  • Atelier et boutique d’articles de sports (proshop)
  • Salles et bureaux pour associations sportives
  • Bureaux et locaux administratifs
  • Deux salles de premiers soins

FOIRE AUX QUESTIONS

La fin des travaux contractuelle est prévue le 15 juillet 2022 et l’ouverture du centre sportif Pays-d’en-Haut
le 15 août 2022.

Cela fait plusieurs années que les citoyens des différentes municipalités de la MRC souhaitent avoir accès à des installations sportives de qualité à proximité de leur domicile. Nous avons souhaité confirmer l’intérêt de la population avec un sondage qui a démontré que 88 % des citoyens se disent susceptibles d’utiliser le centre sportif dès son ouverture, prévue en 2022. Plus de 2500 personnes ont répondu au sondage en ligne, pour elles et/ou les membres de leur famille, ce qui concerne au total, plus de 4500 personnes.

Par sa localisation, son offre de services et d’activités, le centre sportif jouera un rôle pédagogique complémentaire aux activités de plein air déjà offertes sur le territoire. Avec le centre sportif, nous ajoutons une offre inclusive pour l’ensemble de la communauté, de nos tout-petits à nos aînés et nous croyons que cela renforcera le sentiment d’appartenance de nos citoyens à leur communauté.

Nous souhaitions d’abord que le centre sportif soit accessible facilement et rapidement pour la plus grande partie de la population de la MRC de Pays-d’en-Haut. L’emplacement choisi, en bordure de l’autoroute 15 Nord et adjacent à l’école secondaire Augustin-Norbert Morin, fait en sorte que 75 % de la population de la MRC réside à moins de 20 minutes du futur centre sportif. D’autres emplacements ont été considérés, mais n’ont pas été retenus.

C’est une question de marché. Depuis cinq ans, les entrepreneurs habilités à réaliser ce genre de projets d’infrastructure sont en demande dans la grande région de Montréal. On n’a qu’à penser à la construction de l’échangeur Turcot, du réseau express métropolitain (REM), à la construction des mégas-hôpitaux, etc. Ceci mène à une rareté de la main-d’œuvre nécessaire. Conséquemment, les prix obtenus en soumissions sont plus élevés que les estimés réalisés par les professionnels.

Étant sensible à ce phénomène, la MRC a opté pour un mode de contrat en conception-construction (design-build) qui permet d’obtenir des prix plus compétitifs. La préparation des plans et devis et la construction relèvent de l’entrepreneur sur la base de documents exprimant les besoins de la MRC et les performances recherchées. Dans ce type de contrat, c’est l’entrepreneur-concepteur qui assume tous les risques liés à la construction du projet et non les contribuables.

Suite à un appel d’offres lancé à l’automne 2019, la MRC avait reçu plusieurs soumissions le 21 janvier 2020. Un comité de sélection a été formé pour en faire l’analyse et a remis un rapport le 12 mai 2020.

Le Conseil de la MRC a adjugé lors d’une séance extraordinaire ce 19 mai, le contrat de construction du centre sportif à l’entreprise Pomerleau, qui a obtenu la meilleure note pour l’option B soit un complexe sportif comprenant un bassin aquatique et une glace, pour la somme de 43 050 794,05 dollars, taxes incluses.

Les soumissions reçues à la suite de l’appel d’offres variaient entre 43 M$ et 55,5 M$.

Rappelons que les deux paliers du gouvernement (provincial et fédéral) ont confirmé une somme de 21,6 M$.

Avant que le contrat ne soit octroyé, la MRC avait projeté des calculs sur la base d’un coût total de 45 M$. Pour voir ces scénarios budgétaires, reportez-vous à cette section du site.

Les frais de fonctionnement et d’entretien sont évalués à 1,1 M$ annuellement.

Les gouvernements provincial et fédéral ont confirmé leur contribution au projet pour une somme de 21,6 M$.

Oui. La MRC est en pourparlers avec des entreprises intéressées à commanditer le centre. Les entreprises privées rencontrées jusqu’ici sont emballées par le projet et nous sommes optimistes face à la réaction du milieu des affaires.

La construction du bâtiment, du stationnement et des accès a nécessité le déboisement d’une partie du terrain sélectionné selon les critères établis. Le déboisement s’est déroulé dans les deux premières semaines d’août 2020.

Selon une étude écologique préliminaire effectuée par la firme Dec Enviro en septembre 2019, le groupement forestier est composé principalement de trembles. Les autres essences sont l’érable à sucre, le hêtre à grandes feuilles, le sapin baumier, l’ostryer de Virginie, le peuplier à grandes dents, le mélèze laricin et l’épinette blanche.

45% du secteur restera boisé.

Diverses mesures d’atténuation ont été identifiées dans l’évaluation environnementale afin d’atténuer les impacts du projet sur le milieu naturel. De nombreux moyens susceptibles d’éliminer ou de réduire les effets négatifs sur l’environnement seront mis en place par l’entrepreneur.  La MRC demeurera à l’écoute des préoccupations des citoyens qui résident en périphérie du projet. L’impact de la poussière, du bruit et de la circulation a été examiné de près et sera minimisé, particulièrement durant les heures des pointes.

L’entrepreneur répond à l’ensemble des spécifications quant au rejet des eaux et tient compte de la qualité des eaux évacuées afin d’éviter la pollution de l’environnement et des sols et adopte une gestion durable des eaux de ruissellement. Plusieurs exigences contenues dans les certifications LEED existantes contiennent des mesures exigeant une gestion stricte et adéquate.

Dans la semaine précédant les vacances de la construction 2020, le contracteur a installé une clôture sur le périmètre du chantier. Tout au long des travaux, le secteur sera clairement identifié afin d’éviter que toute personne non autorisée sur le chantier (marcheurs, cyclistes, etc.) ne circule dans cette zone.

De plus, en prévision de la rentrée scolaire 2020, la MRC en partenariat avec la Commission scolaire, les représentants de l’établissement, la Ville de Sainte-Adèle, la Sureté du Québec et l’entrepreneur Pomerleau, a entrepris la mise sur pied d’un groupe de travail qui s’est penché sur un plan de circulation, et la mise en place de différentes mesures de sécurité aux abords de l’école secondaire Augustin-Norbert-Morin. Ce plan et ces mesures comprenaient par exemple l’installation d’une signalisation de réduction de vitesse, un débarcadère et un couloir de marche pour les élèves, les piétons, etc., le tout afin de minimiser l’impact du chantier dans le secteur.

Durant les premières années, la gestion sera donnée à un exploitant choisi par un processus d’appel d’offres. Une personne à la direction du développement récréatif et un professionnel en électromécanique feront partie de l’équipe de la MRC afin de superviser l’ensemble des activités et le bon fonctionnement des équipements.

La MRC a constaté que des irrégularités s’étaient glissées dans le formulaire de soumission créant ainsi une confusion dans la méthode de pondération et d’évaluation des soumissions reçues. Dans un souci de bonne gouvernance et d’éthique dans les meilleures pratiques d’octroi de contrats, la MRC a pris la décision d’annuler l’adjudication du contrat et de recommencer le processus d’appel d’offres.

Le gestionnaire du centre sportif s’occupera de l’opération des volets aquatique et aréna du centre sportif. Il s’occupera, entre autres, de développer la programmation, d’organiser des activités, de voir à l’accueil et au bon fonctionnement des opérations.

À titre d’employé de la MRC des Pays-d’en-Haut, le technicien à la maintenance des équipements aura comme principales fonctions de maîtriser l’ensemble des équipements électromécaniques du centre sportif, en assurer leur fonctionnement optimal et pérenne et superviser la qualité de l’entretien journalier du centre sportif et de ses appareils. Il devra travailler en étroite collaboration avec l’entreprise gestionnaire du centre sportif.

Le centre sportif n’a pas de salle de gymnase. Il y a une salle de réchauffement et d’étirement qui pourra être louée.

L’organisation et la tenue d’événements seront déterminées ultérieurement.

Le centre sportif Pays-d’en-Haut disposera de deux stationnements gratuits, à ciel ouvert: l’un en criblure de pierre, l’autre asphalté.

 

Les énergies externes qui alimenteront le complexe seront l’électricité et le gaz naturel. En outre, une partie de l’énergie sera récupérée et échangée entre les différents systèmes du bâtiment. Par exemple, la chaleur créée par le système de refroidissement des glaces sera récupérée à 100% et dirigée vers les autres systèmes pour réchauffer l’air et l’eau de différents systèmes de ventilation et plomberie.

Nous prévoyons des ventilateurs de déstratification dans les espaces hauts.

Non. Les façades du foyer seront en pierre et un linteau en bois sera intégré au-dessus de l’âtre.

Pour le moment, aucune sculpture n’est prévue à l’extérieur. L’œuvre d’art est actuellement positionnée à l’intérieur du centre sportif.

La piscine sera en béton et son revêtement en céramique.

Côté piscine, le vestiaire universel aura 250 casiers individuels.

Le projet actuel prévoit la construction d’une patinoire intérieure seulement. Cependant, le design du centre  sportif et du site a été pensé au cas où, dans le futur, une patinoire extérieure serait ajoutée.

Les installations sont prévues pour du patinage de vitesse, tout comme les espaces de rangement sont conçus pour accueillir des matelas protecteurs.

Le design des installations dans la zone de l’aréna a prévu la pratique du patinage artistique. C’est d’ailleurs le désir de la MRC d’accueillir des équipes de patinage artistique.